top of page
Rechercher

SCOLIOSE : COMMENT LA PREVENIR ?


Qu’est-ce qu’une scoliose ?

La scoliose est une déviation sinueuse de la colonne vertébrale dans les trois plans de l'espace : inclinaison dans le plan frontal, rotation des vertèbres dans le plan horizontal et inversion des courbures dans le plan sagittal.

Il ne faut pas confondre la scoliose avec l'attitude scoliotique qui est une déviation dans un seul plan de l'espace, réductible, temporaire et dont la cause est différente.


Quelles en sont les causes ?

Il existe trois types de scoliose : congénitale (secondaire à une malformation vertébrale), syndromique (secondaire à une maladie neuro-musculaire).

Mais la grande majorité des cas de scolioses sont dites idiopathiques c’est-à-dire sans causes apparentes.

En effet, durant la poussée de croissance pubertaire, le rachis se déforme souvent de façon naturelle sous l'excès de tonus des chaines musculaires ou de points de fixation viscérales (diaphragme, intestins, poumons, crâne…). Quand cette déformation atteint une certaine importance, on parle de scoliose idiopathique.

Une scoliose n'est jamais le fruit d'une négligence, ni d'une mauvaise posture.

Il s'agit d'un trouble de croissance de la colonne vertébrale et son profil évolutif n’est pas modifié par des mauvaises postures, la pratique ou la non pratique de sport.

La scoliose idiopathique est à différencier aussi de l'attitude scoliotique, ou scoliose posturale, qui ne comporte pas de rotation des corps vertébraux et qui se corrige en position couchée. Dans la population, la majorité des scolioses sont modérées (inférieures à 30 degrés). Les scolioses sévères ne concernent qu'un faible pourcentage de la population.


Quels sont les conséquences d’une scoliose non prise en charge ?

L'évolution de la scoliose est maximale lors de la poussée de croissance de l'adolescence et évolue beaucoup plus faiblement à l'âge adulte.

Les conséquences à long terme des scolioses idiopathiques sont :

· La gêne respiratoire, avec diminution de la capacité vitale respiratoire.

· Les douleurs rachidiennes (même si cela n'est pas retrouvé constamment).

· Troubles digestifs.

· Retentissement psychologique en raison de l'atteinte de l'image corporelle.


Quels sont les traitements des scolioses ?

Par ordre de gravité de la scoliose, les traitements peuvent associer :

-séances de kinésithérapie (longues et fastidieuses).

-port d’un corset nuit ou/et nuit (inconfortable et inesthétique).

-chirurgie aux conséquences parfois désastreuses.



Alors comment éviter la scoliose ?

Pour éviter qu’une déformation apparaisse et « flambe » lors du pic de croissance de votre enfant, il est important de réaliser un examen ostéo-musculaire spécifique afin de déterminer les points de tensions et de fixation.

Cet examen se réalise en général entre 7 et 12 ans. A l’issue de celui-ci des conseils de mouvements à réaliser à la maison sont proposés en parallèle de quelques séances de thérapies manuelles (massages, mobilisations, étirements, tonification spécifique) si les tensions sont trop importantes.

Pour prendre rendez-vous ou pour plus d’informations :

Sébastien JEAN

Masseur Kinésithérapeute Ostéopathe

D.U.E Maladie Alimentation Prévention Santé

www.monlondonphysio.com





Comments


bottom of page